search clock-o download play play-circle-o volume-up image map-marker plus twitter facebook rss envelope linkedin close exclamation-triangle home bars angle-left angle-right share-alt clock-o arrow-up arrow-down2 folder folder-folder-plus folder-open calendar-o angle-down eye refresh

PAGE OFFICIELLE

Sanctuaire de Fatima

Transmission en direct

Évêque de Leiria-Fatima présente la nouvelle année pastorale orientée vers « le début d’un nouveau centenaire »

02 décembre 2017

3J3A8236.jpg

Évêque de Leiria-Fatima présente la nouvelle année pastorale orientée vers « le début d’un nouveau centenaire »

Mgr. António Marto évoque les « points clés » de l’expérience du premier centenaire de Fatima qui déterminent un nouveau chemin

 

À l’occasion de la journée d’ouverture du plan triennal annoncé par le Sanctuaire, l’évêque du diocèse de Leiria-Fatima, Mgr. Antonio Marto, a salué, cette après-midi, « l’originalité de la célébration du centenaire » entre 2010 et 2017, qui ne s’est pas limitée à une année d’activités, mais s’est plutôt affirmée comme une nouvelle approche « globale » qui nous a permis d’aller « au centre du Message ».

Ces sept dernières années ont permis de créer une « nouvelle approche » du Message de Fatima, avec « un changement de registre ou des registres », en passant d’une vision « purement dévotionnelle » ou curieuse, « quelques fois morbide » sur les secrets, à un regard sur les évènements de Cova da Iria « dans sa globalité », « en allant au centre » et en saisissant tout ce qui est d’actualité, a précisé le prélat.

L’évêque a profité de l’occasion pour projeter un nouveau cycle de Fatima sans pour autant oublier les marques qui demeurent du centenaire, parmi lesquelles deux importantes : la dimension mystique et la dimension prophétique.

« La dimension mystique de Fatima a souvent été suivie uniquement pour ce qui est de son aspect dévotionnel », a constaté Mgr. Antonio Marto, pour qui il est nécessaire de souligner l’invitation de Notre-Dame à ouvrir le cœur humain à Dieu « en temps d’incroyance ou d’indifférence ».

L’évêque de Leiria-Fatima réfère aussi que Fatima « accompagne l’histoire de l’humanité à chaque époque » et que le « grand don » du centenaire fut la canonisation des pastoureaux François et Jacinthe Marto, « sans laquelle, ce centenaire ne serait pas complet ».

Il a déclaré que cette canonisation a engendré une augmentation du nombre de visites aux tombeaux des pastoureaux, tout en nous faisant part d’une remarque du Pape François lors de l’audience privée qui lui a été accordé le 30 septembre dernier à propos de l’exemple de vie des pastoureaux : « Nous recherchons aujourd’hui l’innocence dans un monde perturbé ». 

L’évêque de Leiria-Fatima a aussi rappelé la demande du Pape François lors de son pèlerinage en mai, concernant la nécessité d’une « purification de la dévotion à Notre-Dame ». 

D’une autre part, et avec le regard sur le quotidien du Sanctuaire, Mgr. Antonio Marto a souligné « l’universalité » et « la projection de Fatima au niveau national et mondial », surtout en cette année 2017, en faisant référence aux groupes de pèlerins venus d’Asie, plus précisément des catholiques de Chine continentale.  

Le prélat a aussi soutenu l’idée que celui qui vient à Fatima ne vient pas en tant que « simple touriste » ; il vient car « touché par le cœur ». Il termine ensuite par une citation de St. Augustin et exhorte le Sanctuaire à garder et à prendre soin de ce don, « afin de faire briller le Message dans toute sa force, en rénovant et en convertissant les cœurs ».

La journée d’ouverture de la nouvelle année pastorale 2017-2018 comprenait encore une conférence du professeur de l’Université Catholique Portugaise, José Rui Teixeira, qui a décrit Cova da Iria comme un lieu « d’intercessions et d’intersections », une « poétique », un espace où les pèlerins « cherchent à toucher et finissent par être touchés ».

« Fatima est la bordure du manteau, lieu d’intercession et d’intersection, la périphérie où la récupération se produit », a-t-il déclaré en rappelant que Fatima « est un lieu où nous nous exposons à la miséricorde de Dieu, un lieu d’attente…où nous sommes visités ».

Le théologien, qui a présenté le thème de l’année à partir de l’expérience et le regard du pèlerin, a précisé pourquoi Fatima est si spécial et d’actualité : « Fatima est circonstancielle. Mais c’est à la lumière du circonstancielle que l’essentiel fructifie dans la vie de chacun, dans un état de grâce. Et c’est à la lumière de l’essentiel que nous pouvons rendre grâces pour le don du circonstancielle. »

Cette journée d’ouverture comprenait aussi un moment musical avec la chorale Schola Cantorum Pastorinhos de Fatima, dirigée par Paula Pereira, la présentation du 8ème et dernier numéro du magazine culturel Fatima XXI, ainsi que la remise de la médaille commémorative du Centenaire que le Sanctuaire a voulu décerner à cinq institutions par leur collaboration intense et bénéfique, spécialement en cette année du Centenaire de Fatima. 

CATÉGORIES DES ACTUALITÉS


HORAIRES

Messe

Messe, en portugais, dans la Basilique de Notre-Dame du Rosaire de Fatima

11h00
Rosaire

Chapelet, à la Chapelle des Apparitions

12h00

MAGASIN EN LIGNE


Magasin Sanctuaire de Fatima